Festival Histoire et Cité : le passé au présent

Dialoguer, réfléchir, partager! Les passionné-e-s d’histoire, les acteurs culturels et le grand public sont conviés à une rencontre privilégiée organisée par la Maison de l’histoire de l’Université de Genève. Pour la première fois, la manifestation se “romandise” à travers une collaboration inédite entre partenaires académiques, culturels et publics en proposant une programmation également à Lausanne et à Sion.

Ces allées et venues critiques entre hier et aujourd’hui irriguent un vaste programme d’activités: débats, tables rondes, conférences, présentations d’ouvrages, projections de films, expositions, performances, concerts et propositions pédagogiques. Ainsi la manifestation accueille-t-elle non seulement des historiennes et des historiens chevronnés, mais également des personnalités porteuses d’un regard singulier sur le passé: écrivains, cinéastes, journalistes et artistes.

Le cœur du festival bat à Uni Dufour, avec une vaste Librairie historique conçue par Payot Libraire et un bar tenu par l’Association suisse des éditeurs de sciences humaines et sociales, mais aussi hors les murs.

La curiosité en bandoulière, il aborde du 27 au 31 mars 2019 quantité d’«histoires d’eaux». Faisant la part belle aux réalités locales, sa programmation s’organise autour de cinq axes: H2O (enjeux environnementaux et composition hydrique); La Gouvernance de l’eau (usages juridiques, sociaux, économiques et politiques); Les Peuples de l’eau (communautés humaines à vocation aquatique); L’Imaginaire de l’eau (les représentations, les mythes et les symboles); Eaux de vie, Eeaux de mort (hygiène, santé, risques et fléaux).

Source de vie, l’eau est une ressource dont les sociétés dites développées ont parfois oublié les efforts consentis par le passé pour la domestiquer et la rendre consommable. De fait, les défis écologiques actuels nous rappellent son caractère éminemment précieux. Suivre le fil de ces histoires d’eaux, proches ou lointaines, permet d’explorer la relation indissociable de l’homme à l’eau. Du mythe de Narcisse au barrage des Trois-Gorges, celle-ci fait miroir de nos collectivités. Saisissons donc l’opportunité de dire «tout eau» ce que d’aucuns pensent tout bas.

Contacts: Sébastien Farré, Thierry Maurice